Par un heureux hasard, voilà que je suis à la bonne heure le bon jour sur la page du Louvre, alors que vient de s’ouvrir la billetterie pour… la Nocturne. Dans un élan de générosité, j’obtiens les précieux sésames pour deux de mes fidèles lecteurs que le sort désignera (Bravo Jojo !), ainsi que pour moi, l’acolyte curieux et mini-pouce… Ma générosité est certes à relativiser du fait de la gratuité de ces entrées. Mais tout de même.

La Nocturne du Louvre, qu’est-ce-donc ? Tu sais que de nombreux musées sont gratuits le premier dimanche du mois. Et bien le musée du Louvre, en particulier Jean-Luc son président-directeur, s’est dit qu’il serait bigrement attrayant de faire plutôt ça by night… #beparisianbedifferent
Alors le Louvre te réserve sa soirée le premier samedi du mois, de 18h à 21h45.


Et voilà cette looongue file d’attente qui s’enroule de chaque côté de la pyramide dès le soleil couchant.
Sauf si tu es un lecteur de La Curieuse qui t’a envoyé des billets (non, pas de banque, désolée), ou que devenant autonome tu t’es inscrit tout seul. Car ces précieux billets gratuits, disponibles quelques semaines avant mais vite épuisés, te permettent d’éviter de t’épuiser à poireauter la moitié de la soirée. Car à l’abri de la foule (15 000 personnes vont arpenter la pyramide durant la soirée), tu te glisseras sous l’aile Richelieu avec environ 2500 curieux, et entreras façon popstar directement…

Alors évidemment, tu n’auras pas terminé de visiter le Louvre dans la soirée… C’est un avant-goût pour une future visite. Mais tu pourras flâner dans les ailes Denon et Sully, saluer la Joconde, la Vénus de Milo ou quelque momie. Et puis à l’heure indiquée sur ton ticket, tu iras au point de ralliement où te sera noué un joli petit ruban bleu autour du poignet.


Car une partie du musée, en l’occurrence l’aile Richelieu, t’est réservée ainsi qu’à tes chanceux semblables au poignet décoré. Et là c’est bien organisé. Tu es briefé en petit groupe sur la soirée, les activités, et on te remet un petit plan pour débuter ta course d’orientation. Et si malgré tout, tu te perds (parce que même l’aile Richelieu, c’est grand… vraiment grand), tu devrais trouver l’un des étudiants de l’Ecole du Louvre exploités pour l’occasion.

Les cours Puget et Marly sont superbes, les appartements de Napoléon III une merveille…

Les quelques heures sont déjà bien remplies. D’autant qu’un autre intérêt majeur de la soirée rallonge cette visite : les animations et activités. Du concert dans la galerie Médicis aux visites dans la pénombre à la lampe torche (attente à prévoir…), du puzzle géant de Napoléon au bulles de BD à remplir pour mini-pouce, découvertes et surprises sont au rendez-vous…

Ta curiosité devrait donc être satisfaite par une belle soirée dans ce lieu dont la magie est logiquement accentuée par la nuit…
J’essaierai de te prévenir de l’ouverture de la billetterie et de te garder quelques places à chaque édition (j’espère que tu es ému de tant d’altruisme), alors n’oublie pas de me suivre sur les réseaux, voire de partager (un peu de générosité sapristi…;) ) ! Si d’aventure tu décides d’y aller sans billet, les articles de La Curieuse te tiendront joyeusement compagnie dans la file d’attente…

Bien à toi, et à d’autres.

La Curieuse

Encore plus curieux :
https://www.louvre.fr/
Page du Louvre Facebook
Page évènement Facebook du 3 août 2019

Partagez ou aimez l'article !
error

2 réponses pour “Ma soirée au Louvre”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.