Pour passer une nuit aux Invalides (bon ne chipote pas, un bout de nuit…), je n’ai finalement pas eu à me cacher dans le musée de l’Armée à la fermeture. Pas plus que je ne me suis faite héberger par un blessé de guerre, malheureusement hospitalisé là-bas… Un gros poutou (le bisou, pas Philippe) au passage à ceux qui y sont ou qui y vont pour cette sombre raison.
La mienne fut bien plus réjouissante : assister au spectacle « 1918, la naissance d’un monde nouveau ».

Son et lumière dans la Cour d’honneur des Invalides, il n’en fallait pas plus pour attiser ma curiosité. Mes Acolytes Curieux (AC) et moi-même prenons le full option, place assise #onn’estpasvieuxmaisquandmêmeonsaitpascombiendetempsçadure, et le bonus : visite de l’Église du Dôme éclairée de 1000 chandelles… Claaasssss !
Mes lamentables connaissances en histoire et moi-même étions donc fort impatientes de cette soirée, à laquelle la météo nous permit d’assister.

Vous ne verrez pas de photographie du spectacle, puisque c’est interdit et que je suis très respectueuse des règles, ne serait-ce que pour le plaisir de lancer un regard outré à mon voisin étranger qui ne comprend rien (oui, c’est en français. audioguides possibles en anglais) et ne résiste pas à la photo souvenir…
Au regard de votre niveau d’habilitation, je suis cependant autorisée à vous dire que : la fresque historique est assez bien faite, nous ne nous sommes pas ennuyés, l’habillage en lumière des façades de la Cour d’honneur fut à plusieurs reprises somptueux. Les photographies projetées ne ressortaient pas toujours très bien du fait des moulures et fenêtres, mais difficile de faire mieux.
On ne va pas se mentir, il faut y aller pour voir un spectacle son et lumière et non pour approfondir ses connaissances en histoire… L’aspect historique relève plus du prétexte, mais le résultat est assez réussi.

Et les 1000 chandelles me direz-vous ? Alors que mes AC étaient en couple, me voilà dépitée à l’idée de tenir la 1001ème chandelle lors de cette flânerie romantique, espérant qu’un galant militaire viendrait à mon secours me donner le bras… Ce qui n’arriva pas. Tout se perd.
Mais je me suis évitée des nuits d’inquiétude pendant ses 6 mois d’opérations extérieures, un déménagement à Mourmelon, son absence à mon anniversaire… Un mal pour un bien, d’autant qu’au final, « Enguerrand » n’a pas manqué…

D’abord parce qu’il convient de se rappeler que cette église héberge, outre le petit Jésus comme toute église, des morts. Certes illustres et dans un bel endroit, mais on reste sur le romantisme très relatif du cimetière. Ensuite parce que, quand vous rajoutez des cierges autour, ça donne ça…

Et là on passe assez vite du romantisme à la cérémonie sataniste et on attend, avec notre curiosité habituelle, le début des rites de résurrection de l’Empereur… Ou de voir Michael Jackson ou Johnny sortir de la tombe du maréchal, ou David Guetta de derrière l’autel avec sa table de mixage… d’autant que les couleurs changent. J’ai cru entendre Napoléon se retourner lorsqu’il fut baigné de violet…

Bref, la mise en lumière a dû gratter le puriste. J’en suis ressortie entre perplexité et amusement. Le lieu reste magnifique pour se poser ou reposer, et l’ambiance nocturne accentue le côté paisible. Ne t’inquiète pas pour la sécurité de d’Empereur ou la tienne, les chandelles sont des LED, sont forts ces chinois…

Je ne doute pas trop que l’opération soit renouvelée l’année prochaine, en tout cas pour le spectacle, sûrement sur un autre thème. En attendant, ta curiosité sera quand même enchantée par la visite des Invalides de jour…

Bien à toi, et à d’autres.

La Curieuse

UPDATE 2019 ! Je te l’avais annoncée, la revoilà ! La Nuit aux Invalides revient à partir du 12 juillet 2019, du mercredi au samedi , sur le thème « Lutèce, 3000 ans d’histoires ». Et il est toujours possible d’aller saluer l’Empereur de mauve rhabillé sous la coupole ! Bon été les curieux…

Encore plus curieux :
http://lanuitauxinvalides.fr/pratique/
http://www.invalides.fr/
http://www.musee-armee.fr/accueil.html

Partagez ou aimez l'article !
error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.